Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 23 août 2017

Remonter

Top

4 Commentaires

Chega de saudade trois mois avant la bossa

Le premier disque de chansons écrit et composé par Tom Jobim et Vinicius de Moraes date d’avril 1958. C’était ‘Canção de amor demais’, chanté par Elizete Cardoso.

Elizete Cardoso était une chanteuse ‘sérieuse’, toute imprégnée de la tradition boléro-sinistrose des vingt années précédentes (et aussi de toutes les boissons alcoolisées qui passaient à sa portée). Elle avait un certain prestige, mais ce n’était sûrement pas Madame 100 000 volts. Cela faisait même des années qu’elle n’avait pas sorti un disque. Mais Vinicius, à l’époque toujours en poste dans la diplomatie et qui voulait éviter de donner l’impression de verser dans la chansonnette, l’avait peut-être choisie pour toutes ces raisons.

C’est donc elle, avec son drôle de look, qui chantera la première ‘Chega de saudade’, et c’est sur ce disque que résonnera pour la première fois la guitare de João Gilberto et sa nouvelle batida « bossa-nova ». Sur le LP, on lisait simplement : Musique : Antônio Carlos Jobim. Poésie : Vinicius de Moraes. On oublia de créditer João (qui jouait aussi sur Outra Vez) et les autres musiciens. João ne s’en plaignit pas trop, car trois mois plus tard il enregistrait enfin sa propre version… qui n’avait plus rien à voir avec les portamento et autres miaulements d’Elizete et consorts.

Ecoutez Chega de saudade par Elizete Cardoso et vous comprendrez ce que la bossa-nova a apporté à la musique brésilienne !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Pierre

    J’adore la permanente :))
    Comment elle roule les rrr la Elisete… il faut tendre l’oreille pour entendre la guitare mais c’est vrai c’est la batida bossa.

  2. Angelique

    Je n’ai pas comprit cette histoire de portemanteau. ???

  3. Jules

    J’adore la photo sur fond de bibliotheque ! On dirait le portrait officiel de François Mitterand :-)) Monsieur Vinicius voulait vraiement faire serieux, en effet !

  4. Jules

    @Angelique : le portamento, c’est cette effet vocal qui consiste à ne pas arriver directement sur la note juste mais à taper un peu à côté et "glisser" ensuite vers la note. C’est lourdingue ds son genre. La mère Elizeth en faisait des tonnes !

Exprimez vous !