Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 17 octobre 2017

Remonter

Top

2 Commentaires

Aujourd'hui, je reste au lit

Il y a des matins où l’on n’a pas forcément envie de sortir du lit et d’y laisser sa belle. Des matins où il ne faudrait pas déployer des trésors de conviction pour vous décider à appeler votre patron et prétendre une grippe aussi soudaine que passagère.

La chanson Izaura, de Herivelto Martins e Roberto Roberti, illustre bien ces matins-là. En voici une traduction personnelle :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Ah là là, Izaura,
Aujourd’hui je ne peux pas rester.
Si je retombe dans tes bras, il n’y a pas
De sonnerie qui pourra me réveiller.
(Bon), je vais travailler…

Le travail est un devoir,
Qu’il nous faut tous respecter
Izaura, pardonne-moi
Dès dimanche je reviendrai
Tes calins sont délicieux,
Personne ne le contesterait
Si tu veux, je peux rester,
Mais ça ne va pas m’aider
Je vais travailler…

Izaura fut d’abord chantée par Francisco Alves, mais c’est bien João Gilberto qui lui a donné tout son charme en enrichissant ses harmonies. PS : Miúcha prête sa voix au refrain.

Les paroles originales et les accords de Izaura sont ici en Fa (la chanson est écrite en mi dans l’album de Chediak)

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. mhch

    Bonne idée cette traduction, les non-lusophones apprécieront nettement plus le morceau maintenant qu’ils en ont le sens.

    Par contre j’ai remarqué dans la photo qu’Izaura était déja partie au travail elle-aussi !!!

  2. Ca me fait penser à la géniale Samba e amor de Chico buarque!

Exprimez vous !