Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 19 août 2017

Remonter

Top

3 Commentaires

Ascenseur pour Salvador

Salvador de Bahia a hérité de ses ancêtres portugais le goût pour les ascenseurs. Il faut dire que comme à Lisbonne, la côte est rude entre la ville basse bordée par la mer et la ville haute.

De Lisbonne on connait les ascenseurs de Santa Justa, de Bica, de Glória, de Lavra. A Salvador, il y a trois funiculaires (Gonçalves, Pilar et Liberdade), mais c’est l’ascenseur Lacerda qui constitue un symbole de la ville au même titre que l’église Nossa Senhora de Bonfim, le Fort de São Marcelo ou les tambours d’Olodum. De sa terrasse panoramique on embrasse du regard la Baie de tous les Saints, et à ses pieds le Mercado Modelo, encombré de dizaines de magasins de souvenirs en tous genres, offre deux restaurants très pittoresques.

Inauguré en 1873, l’ascenseur comporte aujourd’hui quatre cabines ultra rapides qui escaladent ou dégringolent les 72 mètres de dénivelé en une trentaine de secondes. 28 000 personnes l’utilisent chaque jour pour une somme longtemps inchangée mais récemment multipliée par trois. Bon, comme je ne suis pas guide touristique, je m’arrête là, et vous propose d’écouter une jolie version de la chanson du mineiro Ary Barroso : Quando eu penso na Bahia, par Caetano Veloso.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Les paroles et les accords de Quando eu penso na Bahia sont ici. Et là, d’autres liens vers des partitions gratuites de musique brésilienne.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Jean-Christophe

    Je pense que cette chanson est plutôt Quando Eu Penso Na Bahia d’Ary Barroso.

  2. Thierry

    Bien sûr ! Merci Jean-Christophe, c’est rectifié.

  3. jean

    Bien vu Jean-Christophe ! J’adore cette chanson. 🙂

Exprimez vous !