Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 23 mars 2017

Remonter

Top

1 Commentaire

Amy Winehouse et la bossa, brève rencontre

Amy Winehouse qui chante a Garota, pardon, the « Girl from Ipanema » : c’est l’un des titres de l’album posthume « Hidden Teasures » sorti ce matin. En fait de trésors il s’agit surtout de fonds de tiroirs exhumés par les requins du show business pour tirer encore quelques chèques sur le compte d’une des chanteuses les plus douées de sa génération…

Cette version studio est un essai enregistré en 2002 par celui qui allait devenu le producteur de la chanteuse, Salaam Remi. A l’époque, la voix d’Amy était plus aigüe et moins rauque, mais pas de doute : c’est bien elle. On y a plaqué sans talent une batterie affreuse, une guitare jazz poussive et les violons récupérés de la version Jobim-Sinatra – du travail de cochon à mon humble avis. Mais comment s’empêcher d’écouter la diva reprendre ce morceau qui a fait connaître Tom Jobim, et avec lui la bossa nova, dans le monde entier ?

On trouve sur YouTube une version live du morceau par la chanteuse, capté en 2010 dans un club anglais où elle avait coutume de se rendre pendant son adolescence. Le jeune chanteur carioca Rodrigo Lampreia n’en était pas revenu, surtout après qu’Amy lui ait roulé une pelle devant un public médusé ! Amy n’avait pas chanté trop juste, mais elle n’était pas défoncée pour autant, avait ensuite affirmé Rodrigo, qui avait dîné et conversé avec elle après le set. Quelle voix, quelle présence… pour cette drôle de garota de Ipanema, partie trop tôt de l’autre côté du miroir.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Phil

    Amy méritait mieux.

Exprimez vous !