Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 20 août 2017

Remonter

Top

Ma vie mon oeuvre - BossaNovaBrasil

ThierryJe m’appelle Thierry, et j’habite la région parisienne. Après un peu de violon et un peu de banjo, j’ai commencé la guitare à 14 ans, alternant classique – six ans d’étude avec Rafaël Andia – et accompagnement : folk, picking & feux de camp.

Ma rencontre avec la bossa nova passa par João Gilberto, dans sa version envoutante de Aguas de Março. C’est cette musique qui m’a attiré vers le Brésil, mais c’est l’amour qui m’y a entrainé la première fois. Aujourd’hui, je ne me lasse pas d’y retourner pour l’amour de ses musiques.

Une-rue-de-Catete-RDJ

Je ne suis pas un guitar hero, juste un modeste amateur qui pratique autant qu’il le peut, c’est à dire pas assez. Mon métier, ce n’est pas la musique, ni même le journalisme musical. On peut vivre pour la musique, mais quant à vivre par la musique, c’est une autre histoire… Mon métier, c’est le « content marketing « . L’essentiel de mon temps est consacré à des histoires qui n’ont rien à voir avec les pandeiros ou les zabumbas.

Thierry et Teresa CristinaUn jour de 2009, j’ai décidé de publier un blog consacré à des musiques et à un pays que j’aime. Je l’ai appelé BossaNovaBrasil. Mais malgré son nom, ce site ne parle pas que de bossa nova. Le spectre musical brésilien est tellement plus riche ! Plus largement la samba, ce Blues du Brésil dont la bossa n’est qu’une des nombreuses interprétations, me colle littéralement à la peau. Je suis parti à sa découverte et rencontre régulièrement des musiciens brésiliens, connus ou inconnus, dont vous lirez les interviews.

Thierry et Ernesto PiresVous trouverez ici près de 1,200 articles, tous originaux, illustrés d’un fichier audio ou vidéo, qui racontent une histoire, une chanson, un artiste, une musique, un lieu, pour vous donner envie de prendre l’avion direction Rio de Janeiro, Salvador, Belem, Recife, Belo Horizonte, São Paulo…, d’élargir votre discothèque et d’ouvrir votre répertoire.

interview musicien brésilienVos messages sont les bienvenus. L’histoire continue : si vous êtes musicien ou que vous organisez un concert de Bossa-nova, samba ou MPB, n’hésitez pas à me signaler vos dates et à me faire entendre vos morceaux. BossaNovaBrasil compte en moyenne 15,000 lecteurs chaque mois et bien davantage au moment du Carnaval. En « likant » ce site sur FaceBook, vous contribuerez à son développement et à la diffusion des musiques du Brésil dans le monde francophone. Merci à tous !

Pour m’écrire, c’est là.