Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BossaNovaBrasil | 16 décembre 2017

Remonter

Top

5 Commentaires

10ème Lavage de la Madeleine avec Carlinhos Brown

10ème Lavage de la Madeleine avec Carlinhos Brown

Du 13 au 18 septembre prochains aura lieu la dixième édition du Lavage de la Madeleine, réplique parisienne de la cérémonie de l’église Nosso Senhor do Bonfim à Salvador. J’ai rencontré l’autre soir l’initiateur et producteur de l’événement : Roberto Chavez.

BossaNovaBrasil : Roberto, comment a commencé ce « Lavage de la Madeleine » ?

Roberto Chaves : Arrivé en France en 1991 comme danseur, avec la lambada, j’avais décidé de rester. Je rêvais de Paris en blanc, je rêvais de bahianaises, je rêvais de batucadas. En 98, au moment de la Coupe du Monde, j’ai commencé à vouloir reproduire ici le Lavagem de Salvador. Impossible, on me disait, trop difficile, il faut plein d’autorisations, il y a la police, etc. Ca n’a pas été facile, c’est sûr. Mais grâce à la joie, grâce au charisme du Brésil, on y est arrivé, et c’est formidable.

BossaNovaBrasil : Quels sont les plus grands bonheurs de ces dix années ?

Roberto Chaves : D’abord, être reçu à l’église de la Madeleine pour une intégration de cultures différentes, cette association du festif et du religieux. Beaucoup de français ne croient pas en Dieu, mais nous brésiliens avons une autre façon de parler avec lui : la joie, la batucada, la samba. Ce n’est pas une obligation, c’est du plaisir, c’est la fête, qui associée au spirituel apporte le bonheur. L’eau bénite et la musique, ça va bien ensemble.

BossaNovaBrasil : Quelles sont les plus grandes craintes quand on organise un événement pareil ?

Roberto Chaves : Peur de ne pas avoir de soleil ! Pour les autres problèmes, il y a toujours une solution. J’ai flippé beaucoup avec les autorisations, avec les budgets, mais je me suis toujours bagarré, et ça fait dix ans que ça dure. Il ne faut jamais laisser tomber. Pour la première fois cette année le cortège quitte les petites rues et va parcourir les grands boulevards, de République à Madeleine. Mais un cortège sans soleil, avec la pluie, ça me fait peur, comme à chaque fois, je tremble !.

BossaNovaBrasil : Comment est née cette chanson, Viva Madeleine, qui sera l’hymne du dixième Lavage ?

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Roberto Chaves : La chanson a été composée par Carlinhos Brown et moi. Carlinhos est un génie, un ami, très sympa, il est comme un frère. Il ne vient pas au lavage pour le cachet mais pour le plaisir, pour faire un cadeau à Madeleine. Il a eu l’idée de la chanson il y a des années, dans le taxi pour l’aéroport. Comme il a des millions de choses dans la tête, qu’il est comme une fusée, il n’avait jamais le temps. Mais pour les 10 ans, on l’a fait. J’ai écrit les paroles et on a enregistré la chanson ensemble, dans son studio à Salvador sur l’Ilha do Sapo, la favela où il est né.

Le programme du Lavagem de la Madeleine

Mardi 13 : à 17:00, église de la Madeleine, messe de fraternisation afro religieuse, avec un curé brésilien et un curé français, chantée par 30 artistes brésiliens de France dont Nazaré Pereira, Cathia Werneck, Antonio Cansado, Lourenco, Ismael, Emerson, Rolando Faria des Etoiles, Luma, et aussi des percus, Renato Velasco à la guitare, etc. Venir habillé en blanc !

A partir de 19:00, axé pour tout le monde (enfin pour ceux qui aiment ça, NDLR) à l’Alimentation Générale, 64, rue Jean-Pierre Timbaud Paris 11ème. Banda E-Tribal avec Alafim et Rodrigo de Oliveira et son orchestre venu spécialement de Salvador.

Mercredi 14 : Expo photo au centre Culturel Brésil France, Chapelle de l’Humanité – 5 rue Payenne, Paris 4ème (Saint Paul). Vernissage à 17 :30

Jeudi 15 : on se repose

Vendredi 16 et samedi 17 : workshops de danse à l’école Juste Debout, 42 rue des 7 Arpents à Pantin (M° Hoche). Samba, forro, maracatu, samba reggae, capoeira, danses du Nordeste. Avec les meilleurs profs de danse brésilienne !

Vendredi 16 : Forro de 20 :00 à 5 :00 au Bizz’art Club : groupe Jota, Del Feliz, Mestre Flavio José. 176 quai de Valmy, Paris 10ème (M° Jaurès ou Louis Blanc). Entrée 20€ sur place ou 15€ en pré-vente.

Samedi 17 : lancement du livre et du timbre poste du Lavage de la Madeleine au Centre Culturel Brésil France
, Chapelle de l’Humanité, 5, rue Payenne, Paris 4ème.

Dimanche 18 : grand cortège avec Carlinhos Brown et beaucoup d’invités : Batucada Batala, Maracatu Nação Oju Oba, Maracatu Tamaraca, Tambores Nago, Estudio Zalindé ‘Samba Academia’, Boi Da Mada (Nordeste), Agogo de Prata, Batucados et bien d’autres. Habillez-vous en blanc et retrouvez les bahianaises à 12:00 place de la République, pour un défilé qui ira jusqu’à la Madeleine.

Dimanche soir : Fête de clôture au Barrio Latino. Feijoada, caipirinha e bastante cerveja, en compagnie du groupe de Salvador Maniçoba Hype avec la chanteuse Dani Assis et Roberto Chaves lui-même, mais aussi de la reine de l’axé Marcia Freire.
Une belle semaine à passer aux rythmes des tambours de Salvador, une occasion à ne pas manquer. Merci Robertinho !

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Commentaires

  1. Ah la la, ça me donne vraiment des regrets de ne plus être à Paris tout ça ! Et, à défaut, le titre enregistré pour l’occasion est-il disponible quelque part ?

  2. Ah la la, ça me donne vraiment des regrets de ne plus être à Paris tout ça ! Et, à défaut, le titre enregistré pour l’occasion est-il disponible quelque part ?

  3. Boa tarde, bonjour
    Des nouvelles fraîches du Lavagem de la Madeleine…
    Cordialmente
    BF, from Salvador, Bahia
    Sabado 1 de setembro de 2012

    http://www.bahiaflaneur.net/blog2/2012/09/auretaugrafe-baillannha-ai-phrencese.html

  4. Thierry

    Olà Flâneur,
    Merci pour ces nouvelles. Le dépliant m’a bien fait rire – ou plus exactement certaines pages où c’est vraiment n’importe quoi (tandis que d’autres sont parfaitement écrites). Ca sent le ‘jeitinho’ de dernière minute…
    J’en profite pour te féliciter pour ton site à toi, que je visite régulièrement !
    Abs.

Exprimez vous !